EN PRATIQUE
Entrée en lecture

Les deux comptes rendus présentés portent sur des activités de « prédiction 1 » pratiquées au cycle 3 et constituent une « entrée en lecture ». Le point de départ est le roman policier Crime caramels de Jean-Loup Craipeau chez Syros jeunesse.
Prédiction sur le titre d'un roman
Activité menée par Michelle Fournier, professeur des écoles, maître formateur, PEEMF, directrice de l'école d'application Voltaire à Chaumont (Haute-Marne).



Objectifs
Objectif pour l'enseignant : créer un horizon d'attente chez les élèves lecteurs avant d'entrer dans la lecture fine d'un texte.
Objectif pour l'élève : verbaliser ses choix.
Activités mises en ouvre
  • Activité orale : les élèves énoncent leurs prédictions.
  • Activité de verbalisation : les élèves explicitent les fondements de leurs hypothèses.
Extraits du dialogue entre la maîtresse et les élèves
La maîtresse montre le livre aux élèves qui identifient un roman. Elle écrit le titre au tableau et leur demande : « À votre avis, que va-t-on trouver dans l'histoire, de quoi va-t-elle parler ? »

Un élève : D'un crime.
La maîtresse : Comment le sais-tu ?
L'élève : Parce que c'est marqué « crime » dans le titre.
Anthony : C'est pas obligé que ce soit un crime !
Charlotte : C'est un crime [un criminel] qui a volé des caramels, quelqu'un qui a volé des caramels.
La maîtresse : Qu'est-ce qui te fait penser à un vol ?
Charlotte : On peut pas tuer des caramels.
Hélène : C'est pas obligé que ce soit un crime, c'est peut-être un marchand de caramels, on peut pas tuer des caramels, on tue des personnes.
Simon : C'est quelqu'un qui s'appelle caramels.
- Oui mais avec un « s », c'est pas un nom.
Jordan : C'est un trafic de caramels.
Clément : C'est quelqu'un qui utilise des caramels pour empoisonner.
La maîtresse : Les caramels, c'est l'arme du crime.
- Je crois que c'est ça, sinon on dirait pas crime.
Manon : C'est pas n'importe qui qu'on doit tuer.
La maîtresse : Quels types de personnages peut-on rencontrer ?
Hélène : Un cuisinier, quelqu'un qui travaille avec les caramels.
Simon : Quelqu'un qui s'appelle caramels. Dans Jacques, y'a bien un « s ».
La maîtresse : Oui, mais qu'est-ce qu'on ajoute aux noms de personne ?
- La majuscule.
La maîtresse : Oui, dans les noms propres, il y a une majuscule, et ici il n'y en a pas.
- Quelqu'un qui a la peau caramel.
Prédictions par l'écriture à travers un « logorallye »
Activité menée par une stagiaire PE2 de l'IUFM de Chaumont lors d'un stage en responsabilité.
Présentation
Activité à partir d'une liste de mots du début d'un roman, prélevés dans l'ordre de la lecture.
Exemple de texte d'élève comparé au texte d'auteur.
Objectifs
Objectif pour l'enseignant : faire émerger les représentations individuelles à partir des mots du roman à lire.
Objectif pour l'élève : anticiper un récit par l'écriture avant d'y entrer par une lecture fine.
Consigne
Voici une série de mots ou groupes de mots prélevés au début d'un roman que nous lirons tous ensemble plus tard. Écrivez ce que vous imaginez être le début du roman en utilisant tous les mots, dans l'ordre où ils sont donnés.

le film
à pas doux
raide
je fixais
du mort
dors
au moins
bonbons
J'ai failli
Déroulement
Toutes les productions d'élèves sont lues à voix haute, ce qui suscite nombre de commentaires et d'analyses spontanées de la part des élèves. Le texte de l'auteur est alors attendu et accueilli avec une grande qualité d'écoute
À titre d'illustration, voici le texte d'un élève de CM1 et celui de l'auteur.

Le soir je regarde toujours le film à la télé vautré dans le canapé. Le chat vient me voir à pas doux. Papa lui reste raide sur sa chaise sinon il s'endort ! Si je fixais mon attention sur mes leçons, je m'endormirais aussi. Mais la télé ça me réveille et ça m'empêche même de m'endormir. Je repense au film longtemps après : le corps du mort avec ses yeux vagues, les tirs de carabine, le chien qui court, les voitures...
Je ne dors pas avant minuit au moins. Des fois, je me relève pour prendre des bonbons. Un soir, j'ai failli renverser toute la boîte en passant dans le couloir devant la chambre de mes parents.
Texte de CM1, orthographe révisée
« Après le film à la télé, maman est entrée à pas doux dans ma chambre. Elle croyait que je m'étais endormi avec la lumière.
Les draps tirés sous le nez, raide comme une momie, je fixais le plafond.
Ce soir, le noir m'effrayait à cause des yeux du mort...
- Mon Gillou, ce n'est pas sérieux. Tu sais l'heure ? Éteins et dors !
Maman m'a embrassé en soupirant. Je n'étais pas malade au moins ?
- Et voilà ! Tu te gaves de bonbons qui te restent sur l'estomac.
- S'il te plaît, n'éteins pas...
J'ai failli tout lui raconter. Le temps que j'ose, elle était sortie. Pauvre maman... »
Crime caramels, Syros (début du roman)




 © CRDP d'Auvergne / CNDP - Thém@doc - Le roman policier
   Décembre 2002 - Tous droits réservés. Limitation à l'usage non commercial, privé ou scolaire.